Amicale du Petit Train du Parc Thermal de St Gervais - Le Fayet

2012.10.24 Un dépôt embélli et plus fonctionnel

Après les travaux de construction d’une nouvelle voie en sortie de pont tournant au printemps 2012, l’idée d’embellir la zone du dépôt s’était faite jour.

Sans même attendre la fin de la saison d’exploitation, quelques membres, notamment des jeunes, menés par Laurent Suchaire se sont occupés à revoir l’agencement du dépôt afin de lui redonner un aspect visuel plus agréable. Il s’agissait également de le rendre plus fonctionnel.

 

 

L’un des points clés à traiter était le problème du rétrécissement des deux voies de garage à la sortie du hangar. Il fallait donc revoir la position d’une des deux voies dont l’orientation vers l’intérieur de l’entre-voie était conditionnée par la présence de l’aiguille de jonction immédiatement après les portes du local.

C’était aussi compter sur un autre projet, celui de rallonger la voie coté talus afin de pouvoir sortir le matériel à l’air libre (pour diverses raisons) sans pour autant bloquer l’accès à l’autre voie de garage. Mais aussi pour pouvoir décroiser les engins et véhicules d’une voie sur l’autre sans avoir à les dispatcher anarchiquement ci et là sur les voies de sortie de pont tournant ou à les empiler vers l’entrée du réseau.

Pour ce rallongement, il fallait donc déplacer l’aiguille de dédoublement en sortie de hangar. C’est un nouvel appareil de voie qui l’a remplacé et qui a été logé plus en amont entre les deux autres aiguilles du dépôt. On obtient ainsi dans l’ordre en entrant :

Aig 1 : D > accès direct au pont tournant via la voie de dégrillage - stationnement (entrée plaque)/ G > reste du dépôt.

Aig 2 : D > accès pont tournant et voie de garage hangar droite/ G > accès à la voie de garage hangar gauche.

Aig 3 : D > accès court pont tournant (sortie plaque)/ G > accès voie de garage hangar droite.

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans un premier temps il a fallut décaisser une bonne partie du talus pour y loger la nouvelle voie. Un adossement en planches a été construit pour maintenir le terrain.

L’ancienne aiguille a été démontée puis la nouvelle a été mise en place par insertion dans la voie d’entrée principale 30 m plus loin. Le rallongement a été réalisé en barres de profilé Vignole sur traverses métalliques suivant une longue courbe harmonieuse longeant le talus.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le remplissage de l’ancienne aiguille a été fait avec un morceau de voie pré-fabriquées de réemploi. Comme d’habitude, il aura fallut réaliser de nombreuses soudures de rails mais un joint de dilatation a tout de même et confectionné.

 

Une fois la voie en place et calée, il a été procédé au remblayage, d’abord avec la terre de récupération du décaissage, puis avec le gravillon faisant office de ballast.

Le levier de la nouvelle aiguille est mis en place.                   Chaque voie offre un linéaire de 15 m.

Une fois l'ensemble terminé et nettoyé, des essais de circulation ont été réalisés pour déceller d'éventuels défauts de gauches ou de jointages.

Vue d'ensemble. Photo de droite : le levier d'aiguille 2 a été déporté pour ne pas provoquer de chutes.

 

 Quelques jours plus tard, Laurent a effectué un redressage de la courbe de la voie de droite dans le hangar pour la rapprocher du mur et la mettre bien parallèle à l’autre puisque l’aiguillage n’était plus là pour la contraindre à partir vers le talus.

Ce jour là notre ami Laurent aura eu quelques coups de main, notamment de feu notre ami Jany Nancey, président du CFCN, venu dans la région quelques jours et qui était passé nous rendre une brève visite. Ce petit bout de voie longeant le pont tournant est à présent pour nous chargé d’émotion car deux jour plus tard, Jany nous quittait brutalement suite à un problème cardiaque. Ce petit travail de voie qu’il aura exécuté avec plaisir aura été sa dernière contribution à notre amicale.

 

Pour finition, une bordure en bois a été ajoutée en séparation des voies du hangar et des voies secteurs du pont tournant pour maintenir le gravier puisque ces deux zones ont une légère différence de niveau.

La bordure en plots bétons de la rotonde a été arasée pour supprimer le risque de chute qu’elle représentait (Alain ne dira pas le contraire). Elle sera remplacée par une bordure basse un bois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le dépôt doit plaire aussi

 

 

Le dépôt n’est pas le centre d’attraction principal en période d’exploitation contrairement au réseau et les trains qui le sillonnent. Cependant, il n’est pas rare, voir de plus en plus fréquent, que des personnes viennent jeter un œil près du hangar lorsqu’il y a un peut d’activité comme une réparation ou d’autres travaux. C’est d’ailleurs souvent en fin de journée lors du rangement des trains, là où il y a une certaine effervescence loin du kiosque et de la gare.

Cela peut aller de la simple observation à l’extérieur jusqu’à la visite dans le hangar - atelier. Sur ce plan, une visite du matériel statique dans un environnement très étroit n’est pas la panacée.

De plus à l’extérieur, les voies remblayées avec de la terre et de la caillasse font un peut pâle figure et l’aspect esthétique reste désuet.

 

 

Partant de ce constat, plusieurs orientations ont été décidées pour garder l’élan des travaux déjà réalisés durant l’année : le bétonnage de la fosse du pont tournant pour remplacer la terre; le goudronnage de la zone de stationnement voiture devant le dépôt ; remanier et nettoyer les voies de dépôt.

Cette dernière opération a été lancée sans attendre moyennant quelques séances parfois improvisées par Laurent, accompagné ou pas par quelques membres de l’amicale.

Dans un premier temps c’est une idée née à peine quelques jours auparavant qui a été lancée. Le projet visait à rajouter une voie longue de stationnement mais pas nécessairement en prise directe sur l’entrée du dépôt. Une voie qui pourrait avoir également la fonction de voie de chargement/déchargement basse et voie d’exposition du matériel.

Son emplacement idéal était donc le long de la rampe de transbordement au bord du dépôt coté route.

Les tronçons de réemploi déjà présentés in situ la veille par Daniel, une seule journée aura suffit pour que la voie soit posée, calée, soudée et remblayée avec de la terre.

Les jours suivants, Laurent s’est occupé à démonter les trois voies secteurs contre le mur du hangar. Le but étant de dégarnir cette zone pour la débarrasser du matériau souillé par la graisse et l’huile ainsi que des gros cailloux qui faisaient « moche » et pas très propre.

Les trois portions de voie une fois reposées et calées, elles ont été remblayées en terre.

 

Laurent s’est cependant attaché à refaire le bornage des voies au bord de la fosse circulaire. Il a utilisé des pièces en bois servant autant de bordures « propres » retenant le gravier que de cale des abouts de voie.

 

 

 

Après livraison d'un nouveau lot de gravier par les services techniques de la commune de St Gervais, le ballastage a pu être effectué. Au sorti de cette opération, le pourtour du pont-tournant a pris une bien plus jolie allure, plus propre et plus accueillant avec son gravillonnage fin.

 

 

La dernière opération en date a été la création d’un mur de retenue du remblai de la rampe de transbordement qui avait été partiellement décaissé à sa souche pour faire de la place à la nouvelle voie.

 

 

L’ensemble des voies placées coté route sont à présent délimitées par des bordures en bois de part et d’autre de la fosse pour que les gravillons soient bien maintenus. La voie a également été ballastée pour finition avec bordurage en bois alors que la rampe a elle aussi reçu une couche de nouveau gravier.

 

D’autres ouvrages sont encore au programme dont ceux cités plus haut. Mais aussi un clôturage bas du dépôt avec portillon afin d’éviter des accès trop « multidirectionnels » dans les emprises à travers les voies qui offrent des risques de chute. Cela assurera moins de « vadrouillages » sauvages ou d’intrusions mal venues.

Le portique de levage pourrait être ultérieurement rapproché au-dessus des deux voies de transbordement.

Le plus gros projet reste une extension fermée autour du pont tournant afin d’y garer à l’abri des locomotives en activité. Cela aurait pour avantage d’avoir des engins tout de suite en place pour leur préparation (vapeurs) et de laisser le hangar pour le seul stationnement des wagons et des ensembles longs comme la Z 850 par exemple. Une idée qui fait pour le moment un bon chemin avec la sollicitation de la municipalité de St Gervais.



23/10/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres